La revue de l'immo (n°123)

Le condensé de l’actualité immobilière présenté par le site d’annonces immobilières Superimmo.com. partagé dans le blog de MAN-IMMO.PRO
La revue de l'immo (n°123)
Retour
Partager l’article

Volume de transactions et hausse des prix : 2021, un millésime exceptionnel

Après le confinement, les acquéreurs n’ont pas voulu perdre de temps et se sont dépêchés de mener à bien leurs projets immobiliers. Ils ont réalisé 1 198 000 transactions entre octobre 2020 et octobre 2021. Soit une hausse de 14,5 % du nombre de ventes par rapport à 2019. 2021 s’annonce aussi comme une année record concernant les prix : celui des maisons anciennes a augmenté de 9 % et celui des appartements de 5,2 % en moyenne. C’est en province et dans les villes de taille intermédiaire que le marché a le plus flambé. Sur le podium, dans la catégorie appartements, on retrouve Orléans (+10,4 %), Reims (+10,2 %) et Saint-Étienne (+9,8 %). Pour les maisons anciennes, les grandes gagnantes sont Montpellier (+10,8 %), Toulon (+10,6 %) et Nice (+10,3 %). Le titre de la plus forte augmentation, toutes catégories confondues, revient à Rennes, avec +9,8 % pour les appartements et +13,1 % pour les maisons. Si 2021 devrait tenir ce rythme jusqu’à la fin, 2022 s’annonce plus calme selon le Conseil Supérieur du notariat. Une fois l’effet de rattrapage passé, l’activité devrait retrouver son niveau de 2019.

Taxe foncière : une note plus salée en 2022

L’inflation fait son grand retour, et la taxe foncière n’échappe pas à cette flambée des prix ! Pour rappel, cet impôt est calculé à partir des taux d’imposition en vigueur dans la commune et de la valeur cadastrale du bien. Cette valeur, réévaluée chaque année sur la base de l’indice de consommation des prix, grimpe en 2022 : +3,4 %. De quoi faire grimacer les ménages ! Pour que la note ne soit pas trop salée, il faudrait que les taux votés par votre commune soient en baisse. Un scénario qui a peu de chances de se produire vu le contexte budgétaire tendu. Le père Noël ne fait pas non plus de cadeau à ceux qui payent encore la taxe d’habitation. En 2022, ils devaient profiter d’une exonération de 65 % (par rapport à 2020), mais celle-ci sera rabotée à 48 % en raison de la revalorisation des valeurs locatives.

Ces maisons qui se fissurent sous la canicule

Vous souffrez en cas de fortes chaleurs ? Sachez que votre maison aussi, surtout s’il s’agit d’un pavillon. En France, plus de 4 millions de maisons seraient potentiellement exposées à des risques de dégradations en raison de la sécheresse. Est-ce le cas de la vôtre ? Si elle est parcourue de fissures et a été construite sur un sol argileux, c’est très probable. Les fissures apparaissent sur les façades extérieures, et plus particulièrement les murs est et sud, davantage exposés aux variations de température. Elles peuvent marquer votre terrasse, un mur de clôture et vos murs intérieurs. En cause ? Le mouvement des sols argileux sous les fondations : ils gonflent quand il pleut et se rétractent lorsqu’il fait sec. Ce phénomène peut se manifester lentement, au fil des saisons. Si votre maison est susceptible d’être concernée par ce problème, mieux vaut éviter de planter des végétaux à proximité des murs : leurs racines vont absorber toute l’eau, accentuant la rétractation des sols. La sécheresse représente un véritable fléau pour ces bâtiments. La bonne nouvelle ? Conscient de l’ampleur du phénomène et de ses conséquences, le gouvernement a décidé d’améliorer sa prise en charge.

Encadrement des loyers : la fin des fraudeurs impunis ?

Les maires prennent du galon ! Ceux qui le souhaitent vont pouvoir punir les bailleurs qui ne respectent pas l’encadrement des loyers, une compétence qui était jusqu’à présent du ressort de l’État. L’Assemblée a voté le 14 décembre dernier des amendements en ce sens. Pour rappel, à Paris, 35 % des logements proposés à la location ont dépassé les plafonds entre 2020 et 2021. Le problème ? De nombreux propriétaires bailleurs passent entre les mailles du filet. Avec cette nouvelle mesure, la mairie va pouvoir mobiliser son personnel pour effectuer davantage de contrôle. Les sanctions risquent de pleuvoir, d’autant plus que le dispositif d’encadrement des loyers a été prorogé de 3 ans : l’échéance est fixée au 21 novembre 2026.

Estimez gratuitement votre bien avec MAN-IMMO.PRO

Obtenez une évaluation gratuite et précise de votre bien à Rognac ou partout en France, en seulement deux minutes. 

Empty
Estimer mon bien

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

LE RESPECT DE VOTRE VIE PRIVÉE EST UNE PRIORITÉ POUR NOUS
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur notre site. Grace à ces technologies, nous pouvons vous proposer du contenu en rapport avec vos centres d'intérêt. Ils nous permettent également d'améliorer la qualité de nos services et la convivialité de notre site internet. Nous utiliserons uniquement les données personnelles pour lesquelles vous avez donné votre accord. Vous pouvez les modifier à n'importe quel moment via la rubrique "Gérer les cookies" en bas de notre site, à l'exception des cookies essentiels à son fonctionnement. Pour plus d'informations sur vos données personnelles, veuillez consulter .
Tout accepter
Personnaliser